Les Échos vagabonds

Nouvellement paru chez Tisseyre, Les échos vagabonds de Lyne Vanier. Ce roman fait suite au tome Les échos brûlés (2011).

Ah! si les murs pouvaient parler… Tant de secrets seraient dévoilés que la face du monde en serait sans doute changée! Or, pour Cassiopée, les vieilles pierres n’ont pas de mystères, pas plus que les objets anciens ou encore les gens qui l’entourent. Il lui suffit de les effleurer du bout des doigts pour tout savoir de leur histoire. C’est d’ailleurs ce don qui lui a valu d’être acceptée parmi les adeptes du surnaturel de Salamander House. Et voilà que ces derniers l’invitent à une fête entre amis. Un beau voyage en perspective pour la jeune fille qui se voit déjà à Londres, au bras de Maël, l’amour de sa vie, sa raison d’être… Beaucoup de plaisir à venir. Ou peut-être pas. Car depuis toujours, une malédiction plane sur le jeune couple qui se retrouve et se perd dans le tourbillon des siècles, poursuivi par la même âme jalouse tapie dans l’ombre. Or, cette âme damnée a un plan: entraver sa rivale Cassiopée dans les fils du temps…

J’avais déjà posté des crayonnés de l’illustration en février dernier.

Ys

Je viens de recevoir mes exemplaires d’Ys, le dernier roman de Daniel Mativat publié chez Tisseyre et dont j’ai fait la couverture. L’illustration présente Dahut, la princesse de la légendaire cité.

Il y a de cela longtemps… À cette époque, les derniers druides sont morts et les cultes anciens sombrent dans l’oubli. Les esprits de l’air, de l’eau et de la terre agonisent, alors que la foi chrétienne s’impose, menaçant de l’enfer tous ceux qui refusent de se convertir. Le roi Gradlon lui-même est baptisé par le moins Corentin qui rêve de christianiser la Bretagne entière. Mais sur le chemin de cet intriguant se dresse la princesse Dahut. Aimée des anciens dieux, fille adorée de Gradlon, elle obtiendra qu’on lui construise une ville libre où le péché n’existe pas. Mais alors que la jeunesse de la nouvelle cité d’Ys célèbre la vie, Corentin jure de causer sa perte…

Lire la suite

En attendant la suite

J’ai terminé quelques illustrations cet automne et je les publierai sur ce blogue lorsque les ouvrages seront parus. En attendant, voici un concept qui n’a pas été utilisé pour SOS Antarctique.

Le monde du Lac-des-glaces

Chez Tisseyre vient de paraître le premier tome de la trilogie SOS en Antarctique de Jean-Pierre Guillet. Vous pouvez visionner la bande-annonce et la présentation par l’auteur du Tome 1 : Le monde du Lac-des-glaces. C’est un récit d’aventures à saveur écologique situé dans un décor plutôt inhabituel.

Un navire de croisière s’échoue sur les côtes de l’Antarctique. Un passager est porté disparu. Il s’agit de Jean-François, un ami de Juline. Elle est bouleversée, elle qui s’était attachée à ce curieux garçon, maladroit en société malgré son intelligence exceptionnelle. Quelques semaines plus tard, coup de théâtre : on capture un animal inconnu sur une base de recherche en Antarctique. Il porte au cou une écharpe que Juline avait offerte à Jean-François avant le départ. Un SOS y est inscrit en lettres de sang. Jean-François est encore vivant, et il a vécu des aventures extraordinaires. Sous les glaces de l’Antarctique, il a découvert un mystérieux lac peuplé de créatures intelligentes. Mais une sombre menace plane sur ce monde perdu. Juline devra tout faire pour retrouver son ami, avant qu’il ne soit trop tard…

Enlèvement

La saison littéraire automnale se poursuit avec la parution du polar Enlèvement de Daniel Lessard aux Éditions Tisseyre. Le résumé :

Quand une fillette disparaît sans laisser de trace à la fin des classes, sans que personne l’ait vue quitter l’école, la Sûreté du Québec confie l’enquête à la sergente-détective, Sophie Comtois, nouvellement revenue du congé de maladie qu’elle avait été forcée de prendre à la fin de La louve aux abois. S’entame alors une course folle contre la montre pour retrouver l’enfant, qu’on craint avoir été victime d’un enlèvement, car un autre enfant a disparu de la même école, dans les mêmes circonstances, quelques mois auparavant. Un polar palpitant, semé de rebondissements, qui nous tient en haleine d’un bout à l’autre.

J’avais précédemment publié un extrait de la couverture et voici maintenant le travail final, monté en maquette par l’éditeur :

Homo electronicus

Du côté des éditions Tisseyre, le roman jeunesse Homo electronicus de Frédérique Heurtevent vient de paraître.

Montréal 2050. Depuis toujours, Paula chemine entre le monde réel et l’univers virtuel en tâchant de trouver le bon équilibre. Ceci jusqu’à l’avènement de l’implant cérébral qui permet à ceux qui le désirent de se fondre à Internet. Aux yeux de Paula, c’est la catastrophe. L’humain est-il condamné à s’enfermer à jamais dans les réseaux sociaux? Refusant de perdre son âme dans les labyrinthes du Net, Paula doit relever le plus grand défi de sa vie : trouver sa place dans le nouvel ordre des choses.

J’ai publié un crayonné de l’illustration l’hiver dernier, mais voici la maquette finale qu’on m’a envoyée.

Homo electronicus

Extrait

Je ne fais de mise à jour aussi souvent que je le souhaiterais. Voici toujours un « extrait » d’une prochaine couverture pour les éditions Tisseyre, dont je publierai le final à la parution du roman. Je joins aussi une version d’origine des personnages qui n’a pas été utilisée.


Lire la suite

À deux pas de l’abîme

Le résumé
Ophélie semble avoir tout pour elle : des parents aimants, une belle maison, des amis, un bon collège. Jusqu’à une certaine soirée où tout bascule. Elle ne se souvient pas. Une violente rumeur le fait pour elle. De son côté, Michael fait l’apprentissage de la vie à la dure avec son lot de foyers et de centres d’accueil. À l’aube de ses dix-huit ans, il est perdu, littéralement. Reste François, octogénaire aux prises avec une mémoire qui part en lambeaux. Trois êtres, trois expériences parallèles. Ou peut-être pas… Quand le destin frappe, de nouvelles voies s’ouvrent et se trouvent. Ainsi, leurs routes se croiseront à deux pas de l’abîme. Une rencontre sur la voie de la guérison et de l’espoir.


La couverture
Paru tout récemment aux Éditions Pierre Tisseyre, le roman À deux pas de l’abîme de Lyne Vanier parle du suicide et de l’éventail de situations qui le favorisent. L’histoire est moins sombre qu’on pourrait s’y attendre, il y a quand même un rayon d’espoir et beaucoup de compassion. C’est pourquoi je n’ai pas fait une couverture super dramatique, qui n’aurait pas rendu justice à l’œuvre.

Tisseyre — À deux pas de l'abîme (2019)

Crayonné pour Tisseyre

Ceci est un crayonné pour une couverture d’un roman jeunesse qui paraîtra chez Tisseyre. Je mettrai la version colorisée en ligne avec tous les détails à la parution du bouquin.