Production 2017 — Alire

Le dernier roman de Guy Gavriel Kay est maintenant offert en français chez Alire. Enfants de la Terre et du Ciel nous plonge dans une nouvelle tapisserie historique, cette fois inspirée de la guerre que se livraient Venise et la Turquie au XVIe siècle. Mon illustration montre l’église de San Giorgio Maggiore, l’un des rares édifices pouvant être admiré avec un certain recul pourvu que l’on ait un bateau. Je n’ai pas repris le lion de la Piazza San Marco, qui n’a pas une bouille très sympathique. J’ai plutôt emprunté une autre sculpture où l’on reconnaît bien les traits de l’animal.

Enfants de la Terre et du Ciel — Illustration

Lire la suite

Florentine 2 en couleur

J’ai fait un essai couleur à partir du crayonné de la 2e Florentine. Tout est en Photoshop, y compris la texture. La palette est bien, mais le rendu a besoin de plus de travail pour faire moins flouté.

Florentine 2
Florentine 2 en couleur

Production 2017 — Valenciennes

Un tour dans l’espace!

Ce printemps, j’ai fait une couverture pour un essai de Nicolas Serruys sur les véhicules dans la science-fiction québécoise qui paraîtra aux Presses universitaires de Valenciennes. J’envisageais d’abord un vaisseau organique pour me distancer un peu des modèles de jeux vidéo. J’ai finalement opté pour un style, disons, plus « minéralogique » en m’inspirant d’un morceau de tourmaline noire. Les planètes sont relativement aisés à construire dans Photoshop en modulant les teintes et les ombres pour éviter l’effet d’une simple bille flottant dans le vide. L’illustration est large parce qu’elle se poursuit sur l’endos de la couverture.

Véhicules de la SFQ

Production 2017 — Vents d’Ouest

Football! (Hut! Hut!)

Non, je ne suis pas en vacances, au contraire. L’été se prête peut-être moins au blogage parce que j’ai plus envie de sortir m’aérer les neurones (les jours où il ne pleut pas). Et entre deux contrats, j’ai une flemme tout à fait estivale qui me pousse à m’adonner à des loisirs plus végétatifs que créatifs.

Voici un projet que je viens de terminer, une couverture d’un roman jeunesse de François Giguère intitulé Plaqué! qui paraîtra chez Vents d’Ouest. Du football… Je n’y connais rien en sports d’équipe. À moi la recherche visuelle! (On me dira que c’est toujours plus facile qu’une armée de fantassins insectoïdes sur Mars.) Finalement, ce sont les petites estrades dans le fond qui m’ont fait le plus travailler. Elles ne devaient pas être trop grosses pour toutes sortes de raisons logistiques, alors je suis allée en photographier sur un terrain d’entraînement près de chez moi. C’est chouette d’habiter à proximité de tout.

Couverture de Plaqué!
Couverture de Plaqué! — François Giguère, Vents d’Ouest

Florentine 2

Un futur projet de colorisation? Pour l’instant, je trouve le crayonnage très zen. Pas besoin de se casser la tête pour associer les couleurs et trouver la palette idéale. Le jet de Krylon protecteur a aussi créé un effet picoté inattendu.

Florentine 2
Florentine [2] – Crayonné

Florentine en couleur

J’ai fait quelques expériences de colorisation avec la Florentine, cette fois en essayant les crayons de couleur classiques pour comparer avec Photoshop, ma façon de faire habituelle. Le résultat est évidemment très différent. Avec les crayons, il faut faire attention à ne pas laisser le papier trop transparaître, ce qui nécessite l’utilisation d’un crayon mélangeur et/ou d’un produit qui fait « fondre » la cire (ici, je me suis servie de Turpenoid Natural, un liquide presque inodore normalement conçu pour la peinture à l’huile). Conclusion : colorier fait mal à l’épaule! J’aime bien la brillance des teintes, par contre, même si j’ai besoin de raffiner la technique. Je devrais aussi essayer l’acrylique ou l’aquarelle pour voir la différence.

Florentine en couleur
Colorisation avec crayons

Lire la suite

Florentine

Dans le même esprit que les frimousses, j’ai dessiné une princesse d’inspiration florentine en me basant sur les tableaux de Boticelli. Les éléments ont été faits séparément (le cadre, le motif du fond et le personnage), numérisés et assemblés dans Photoshop. Je ne me suis pas encore décidée comment la mettre en couleurs, mais je fais des essais.

Princesse florentine
Princesse florentine

Save

Frimousses

Quelques visages de fillettes…

Production 2017 — Éditions Pierre Tisseyre

Lotte enfant de BocheMa dernière couverture! Lotte, enfant de l’oubli vient de paraître chez Pierre Tisseyre (qui fête ses 70 ans cette année) dans la collection Ethnos. Signé par Daniel Mativat, ce roman historique dépeint les misères d’une « enfant de Boche », née d’une mère française et d’un père allemand pendant l’Occupation.

Le dessin a été réalisé au crayon et colorisé dans Photoshop. Je n’ai pas utilisé une grande portion de la véranda que j’ai esquissée parce que je préférais mettre en valeur Lotte au premier plan. Elle-même existe en deux versions, l’une propre et l’autre sauvageonne, comme je le mentionnais dans un billet précédent.

Lire la suite