Le monde du Lac-des-glaces

Chez Tisseyre vient de paraître le premier tome de la trilogie SOS en Antarctique de Jean-Pierre Guillet. Vous pouvez visionner la bande-annonce et la présentation par l’auteur du Tome 1 : Le monde du Lac-des-glaces. C’est un récit d’aventures à saveur écologique situé dans un décor plutôt inhabituel.

Un navire de croisière s’échoue sur les côtes de l’Antarctique. Un passager est porté disparu. Il s’agit de Jean-François, un ami de Juline. Elle est bouleversée, elle qui s’était attachée à ce curieux garçon, maladroit en société malgré son intelligence exceptionnelle. Quelques semaines plus tard, coup de théâtre : on capture un animal inconnu sur une base de recherche en Antarctique. Il porte au cou une écharpe que Juline avait offerte à Jean-François avant le départ. Un SOS y est inscrit en lettres de sang. Jean-François est encore vivant, et il a vécu des aventures extraordinaires. Sous les glaces de l’Antarctique, il a découvert un mystérieux lac peuplé de créatures intelligentes. Mais une sombre menace plane sur ce monde perdu. Juline devra tout faire pour retrouver son ami, avant qu’il ne soit trop tard…

Solaris 216

Solaris216Le numéro 216 de Solaris est sorti et présente des nouvelles de Natasha Beaulieu, Mariane Cayer et Jean-Pierre Laigle, un auteur prolifique dont on souligne le décès récent. Dans sa chronique Les Carnets du Futurible, Mario Tessier signe un article intitulé « Vie et mort des démocraties en science-fiction ». Comme d’habitude, vous trouverez des critiques littéraires sur les dernières parutions en science-fiction et en fantastique, tant au Québec que dans le reste de la francophonie. La couverture est signée Tomislav Tikulin. Je n’ai pas d’illustration dans ce numéro à partager, mais vous trouverez des œuvres de Sagana Squale, Marc Pageau et Suzanne Morel. Bonne lecture!

Enlèvement

La saison littéraire automnale se poursuit avec la parution du polar Enlèvement de Daniel Lessard aux Éditions Tisseyre. Le résumé :

Quand une fillette disparaît sans laisser de trace à la fin des classes, sans que personne l’ait vue quitter l’école, la Sûreté du Québec confie l’enquête à la sergente-détective, Sophie Comtois, nouvellement revenue du congé de maladie qu’elle avait été forcée de prendre à la fin de La louve aux abois. S’entame alors une course folle contre la montre pour retrouver l’enfant, qu’on craint avoir été victime d’un enlèvement, car un autre enfant a disparu de la même école, dans les mêmes circonstances, quelques mois auparavant. Un polar palpitant, semé de rebondissements, qui nous tient en haleine d’un bout à l’autre.

J’avais précédemment publié un extrait de la couverture et voici maintenant le travail final, monté en maquette par l’éditeur :